Quand le déchet industriel devient ressource, matière à création

HiFlow est un lieu d’explorations et d’expérimentations qui souhaite créer des ponts entre art et industrie.

De cette envie d’hybrider, est née l’idée d’imaginer des espaces crées et valorisés par des industriels et des designers.

Dans le cadre de la conception des salles récréative (Hi. create) et de bien-être (Hi.chill), HiFlow a donné carte blanche aux designers Audrey Guimard, Anne Charlotte Piot et Delphine Lejeune pour les aménager à partir de déchets propres et de chutes de matières mis à disposition par des industriels. 

Les travaux de ces trois designers s’inscrivent dans une démarche créative engagée :

HiFlow Genève

Audrey Guimard, Scénographe et Artiste.

Elle crée des ponts entre architecture, design, installation, sculpture et landart.

Son travail est basé sur la transformation de la matière que ce soit par l’hybridation avec d’autres éléments, la manière de la sculpter, sa mise en lumière et sa mise en espace.

La dimension écologique est fondamentale dans ses projets, un engagement qu’elle vieille à respecter au maximum notamment par le réemploi et le détournement de matières destinées à être jetées, ou de matériaux collectés dans la nature.

HiFlow Genève

Anne-Charlotte Piot, Designer textile et matériaux.

Sa pratique est motivée par une approche transversale. Elle travaille la matière, les couleurs et les formes à l’échelle du motif au produit, jusqu’à l’expérience globale d’aménagement d’espace.
Anne-Charlotte propose ses compétences textiles et matériaux à des entreprises dans les secteurs du design – architecture, design d’intérieur, automobile – et travaille ponctuellement pour des commandes de galeries d’art.

HiFlow Genève

Delphine Lejeune (Belgique), étudiante à la Design Academy de Eindhoven, Graphiste et Designer spécialisée dans la conception narrative.

Ses recherches portent sur des sujets couvrant la relation entre l’empreinte de l’homme et la nature ainsi que la mutation de l’artisanat à travers l’évolution de matériaux et les comportements sociaux. Son travail tente de créer une visualisation tactile et poétique.

Les designers ont contacté les entreprises pour proposer une action créative commune et engagée. Plusieurs acteurs et plus spécifiquement la briqueterie Gasser Ceramic, Maximum, Foampartners et Sogetri ont contribué en fournissant divers types de matériaux (mousses, briques, tuiles, chutes de plastique, câbles…).

Selon Audrey Guimard, ce projet a été  » l’occasion de créer un lien avec les entreprises locales, avoir un geste environnemental engagé et artistique surprenant ».

Ces réalisations sont la concrétisation d’une collaboration entre la sphère industrielle et la sphère artistique.